Dimanche 26 octobre 2008
Mombasa a été fondée vers 750 par des commerçants arabes.

En 1498, l'explorateur portugais Vasco de Gama y débarque. Les Portugais sont maîtres de la ville en 1505 et en font progressivement une place forte à vocation commerciale, sur la route des Indes.

Les Portugais sont définitivement chassés en 1698 par les Omanais, alliés avec certaines factions swahili. En 1895, elle fut administrée par les Britanniques et fut jusqu'en 1907 la capitale de l'Afrique orientale britannique.

Elle fut désignée capitale du protectorat côtier du Kenya en 1920 et, en 1963, fit partie du nouveau Kenya .
Héritage des Portuguais ; le fort Jésus.
-----------

par GILDAS publié dans : Kenya communauté : images du monde
ajouter un commentaire commentaires (0)    recommander
Dimanche 26 octobre 2008
Mombasa est la deuxième ville et le principal port du Kenya. C'est la capitale de la Coast Province ; elle est située dans une baie de l'océan Indien, à la limite sud du pays.

Cette ville, à croissance rapide, sert de port aux régions nord-est de la Tanzanie et à l'Ouganda, privés d'accès à la mer.

Mombasa comprend la vieille ville, située sur une petite île proche du littoral (16 km²) et une zone métropolitaine plus moderne qui s'est développée sur le continent, reliée à la vieille ville par des gués aménagés, des ponts et des bacs. Le port moderne, situé dans les eaux profondes de la côte ouest de l'île, abrite d'importants docks, des chantiers navals, ainsi que des raffineries de sucre et de pétrole.

Sa population est estimée à 900 000 habitants.

par GILDAS publié dans : Kenya communauté : images du monde
ajouter un commentaire commentaires (0)    recommander
Samedi 25 octobre 2008

Se nourrit de coraux qu'elle endommage gravement. Peut ravager de vastes étendues de récifs coralliens. Son prédateur est un mollusque du genre « triton »

Ses épines peuvent provoquer de graves lésions et ses sécrétions toxiques de violentes douleurs.


par GILDAS publié dans : Echinodermes communauté : le monde du dessous
ajouter un commentaire commentaires (2)    recommander
Samedi 25 octobre 2008

par GILDAS publié dans : Kenya communauté : images du monde
ajouter un commentaire commentaires (2)    recommander
Samedi 25 octobre 2008

par GILDAS publié dans : Kenya communauté : La nature nous surprend
ajouter un commentaire commentaires (3)    recommander
Vendredi 24 octobre 2008

Agama agama, également nommé margouillat ou agame des colons, est une espèce de lézards diurnes et terrestres, de grande taille, de la famille des agamidés.

Il peut atteindre 40 cm de longueur totale, la queue mesurant 26 cm. Il est recouvert d'écailles et de quelques formations épineuses sur la nuque et autour des tympans. Il y a un grand dimorphisme sexuel chez cette espèce : les mâles ont une couleur allant du brun sombre à l'orange clair, qui peut devenir brun sombre à taches blanches lorsqu'ils sont en posture de combat avec un autre mâle, alors que les femelles sont vert olive avec quelques taches brunes sur le dos et la queue. Le matin, l'agame des colons prend un bain de soleil pendant lequel sa couleur brune nocturne laisse place à des couleurs vives. Les yeux sont protégés par une écaille transparente, comme chez les serpents ou les geckos. Il a une très bonne ouïe et peut émettre des claquements.

Il est omnivore et se nourrit de végétaux et d'insectes.

Répartition

On rencontre cette espèce de reptiles dans de nombreux pays de l'Afrique sub-saharienne, aussi bien dans la savane que dans les villages. Ils sont actifs le jour et passent la nuit dans un terrier ou un arbuste. Ils vivent en groupes d'une dizaine d'individus avec un mâle dominant, des femelles et des jeunes. Les mâles aiment se percher sur un rocher pour surveiller leur territoire.

Reproduction

Les femelles sont ovipares et pondent de quatre à huit œufs au début de la saison des pluies.

Durant la gestation, les femelles montrent des traits rougeâtres sur les flancs.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Agama_agama


par GILDAS publié dans : Kenya communauté : photos : site web photographe
ajouter un commentaire commentaires (2)    recommander
Vendredi 24 octobre 2008

Taille : 15 à 18 cm   Poids : 32 à 45 gr

Les tisserins sont des oiseaux africains et asiatiques biens connus pour leurs nids qui forment, chez certaines espèces africaines, de véritables boules tressées et suspendues aux branches de l'arbre sur lequel ils nichent. De nombreuses espèces de tisserins sont très sociables et vivent en bandes. Il existe cinquante-sept espèces de tisserins, regroupées autour du genre Ploceus, et qui appartiennent à la famille des Plocéidés (ordre des Passériformes). Tous sont de petits oiseaux insectivores qui se regroupent en importantes colonies pour nicher. Très proches parents des moineaux, on trouve ces petits oiseaux dans les palmeraies, les lisières des forêts, les savanes et les jardins d'Afrique, au sud du Sahara.


Distribution :

Bâtisseur infatigable, le tisserin construit un nid après l'autre lorsque la saison de reproduction arrive. Le nid de ces oiseaux est spectaculaire. C'est le mâle qui le construit entièrement. Il utilise en général des matériaux de couleur verte car ils sont plus aisés à tisser ou à plier. Ce sont souvent des herbes fraîches et souples. Le tisserin construit toujours son nid dans le même sens en commençant par le toit auquel il accorde un soin particulier en raison des pluies. Sur une fourche dirigée vers le bas, il construit d'abord un anneau vertical dont la partie inférieure lui servira de perchoir pendant la construction. Après avoir renforcé les structures de base, il commence le tissage en suivant la forme de l'anneau. Il tisse alors les parois de ce qui sera la future chambre. Puis il construit l'antichambre du nid en se plaçant à reculons et en tissant au-dessus de sa tête de plus en plus loin, se penchant en arrière jusqu'à ce que l'entrée du nid soit à l'horizontale. Le nid terminé est ovoïde. Son entrée ne sera achevée que lorsque la femelle sera installée. Elle n'acceptera comme partenaire que le tisserin dont le nid lui convient.

Source : http://membres.lycos.fr/netfrog/tisserin.htm


par GILDAS publié dans : Kenya communauté : images du monde
ajouter un commentaire commentaires (1)    recommander
Vendredi 24 octobre 2008

Antennarius maculatus

Ordre des lophiiformes, famille des antennariidés.

Dans ce genre, il existe environ 25 espèces différentes. Ils sont caractérisés par une forte compression verticale

Ils attirent leurs proies en agitant un leurre (un organe du dessus de la tête qui  fait office de cane à pêche) devant leur gueule prognathe, qui se déploie dans le temps record de 6 millisecondes, aspirant littéralement la victime à l'intérieur de la cavité buccale !

Malheureusement le spécimen en photo ci-dessous « survit » dans un aquarium d'un parc touristique au Kenya ! Mais, vu que cette espèce est difficile à rencontrer en plongée, je vous la présente quand même.


par GILDAS publié dans : poissons divers communauté : La nature nous surprend
ajouter un commentaire commentaires (2)    recommander
Lundi 13 octobre 2008

Néopetrolisthes maculatus / Crabe de porcelaine ponctué

Photos prises de nuit

Ce type de crabe vit en symbiose avec les grandes anémones de récifs

Il se nourrit de plancton qu'il saisit avec ses pattes-mâchoires ; Ses pièces buccales sont modifiées en panaches vibratiles pour capturer les organismes planctoniques.

Dépliés sur la photo ci-dessous :

par GILDAS publié dans : Crutacés communauté : le monde du dessous
ajouter un commentaire commentaires (2)    recommander
Dimanche 12 octobre 2008

Les Nudibranches appartiennent à la sous-classe des Mollusques Opisthobranches.

Il existe plus de 2000 espèces différentes de Nudibranches divisées en quatre sous-ordres (Doridiens, Arminacés, Dendronotacés, Aeolidiens)

Ceux sont des gastropodes (escargots !) qui ont abandonnés leurs coquilles au cours de l'évolution. Ils ont abandonnés cette protection et se défendent en secrétant des substances protectrices toxiques ou acides.

L'espèce est carnivore et est répandue dans toutes les mers du globe.

Nudibranche signifie « à branchies nues », car chez la plupart, les branchies ou le panache branchial sont situés à l'extérieur du corps.

  • Le genre «Nembrotha aurea» des photos ci-dessous, appartient à la sous-famille des NEMBROTHINAE et à la famille des POLYCERIDAE

Cette espèce est distribuée de l'ouest de l'Océan Indien, de l'Afrique du Sud à la mer d'Arabie.  La longueur peut atteindre 60 mm.

http://www.seaslugforum.net/factsheet.cfm?base=nembaure

par GILDAS publié dans : Nudibranches communauté : photos : site web photographe
ajouter un commentaire commentaires (6)    recommander
Samedi 11 octobre 2008

Fait partie de la classe des Chondrichthyens (3 groupes : Requins, raies, chimères), du super ordre des Squalomorphes (requins) et de l'ordre des Carcharhiniformes (requins gris, baleines, tigres).

Appartient à la famille des Carcharhinidés.

Sa taille peut atteindre 250 cm. Il est identifiable grâce à la bordure de sa queue qui est sombre. On peut le rencontrer de la surface à environ 250m de fond. Il se nourrit principalement de poissons, crustacés et céphalopodes.

Habituellement curieux mais il peut devenir agressif et se dandiner sur place de façon menaçante avant d'attaquer. C'est le requin le plus susceptible d'attaquer le plongeur !!!

Ces photos ont été prises dans la passe en S, entre la barrière de corail. C'est seulement à 6 m de fond en fin de plongée, sur un banc de sable que cette rencontre rare a eu lieu. A Mayotte on peut parfois rencontrer d'autres types de requins généralement inoffensifs. Ce genre de requin est beaucoup plus rare à apercevoir, surtout de si près et aussi longtemps (15 minutes). Ces « Dagsits » étaient deux et en pleine chasse ! Ils sont venus s'approcher très près en effectuant des cercles concentriques et ils ont même foncés vers nous à pleine vitesse en nous évitant au dernier moment ! Les plongeurs de la palanquée n'étaient pas super sereins ! C'est vraiment impressionnant mais notre curiosité tout comme la leur, ne nous a pas vraiment laissé le temps d'avoir vraiment peur ! 

Encore une rencontre inoubliable !!

par GILDAS publié dans : Requins communauté : La nature nous surprend
ajouter un commentaire commentaires (3)    recommander
Samedi 11 octobre 2008

par GILDAS publié dans : Nudibranches communauté : le monde du dessous
ajouter un commentaire commentaires (1)    recommander
Samedi 11 octobre 2008

Les Nudibranches appartiennent à la sous-classe des Mollusques Opisthobranches.

Il existe plus de 2000 espèces différentes de Nudibranches divisées en quatre sous-ordres (Doridiens, Arminacés, Dendronotacés, Aeolidiens)

Ceux sont des gastropodes (escargots !) qui ont abandonnés leurs coquilles au cours de l'évolution. Ils ont abandonnés cette protection et se défendent en secrétant des substances protectrices toxiques ou acides.

L'espèce est carnivore et est répandue dans toutes les mers du globe.

Nudibranche signifie « à branchies nues », car chez la plupart, les branchies ou le panache branchial sont situés à l'extérieur du corps.


  • Le genre « Phyllidia » des photos ci-dessous, appartient à la superfamille des Porostomata et a la famille des Phyllidiidae

Cette espèce est commune et répandue dans les récifs tropicaux.

Les couleurs peuvent varier.


par GILDAS publié dans : Nudibranches communauté : La nature nous surprend
ajouter un commentaire commentaires (1)    recommander
Samedi 11 octobre 2008

par GILDAS publié dans : poissons divers communauté : Mayotte le confetti
ajouter un commentaire commentaires (1)    recommander
Jeudi 9 octobre 2008
par GILDAS publié dans : tortues communauté : images du monde
ajouter un commentaire commentaires (1)    recommander

Présentation

  • : mayotte photos plongee
  • mayotte-photos-plongee
  • : plongee mayotte océan Indien lagon Kenya Photo
  • : Avec ses images sous-marines, aériennes et terrestres de Mayotte et de mes voyages autour de l'océan Indien, le but de ce blog est de vous faire découvrir la variété de la faune et de la flore. Ces photos ne sont pas toutes« techniquement » parfaites, mais je m’attache d’abord à saisir l’opportunité et l’instantané. La diversité extraordinaire de la nature mahoraise est un vrai régal pour les yeux, alors bon visionnage !
  • Recommander ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Images Aléatoires

Recherche

Calendrier

Février 2009
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28  
<< < > >>

Recommander

Cliquez ici pour recommander ce blog

overblog

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus