Présentation

  • : mayotte photos plongee
  • : Avec ses images sous-marines, aériennes et terrestres de Mayotte et de mes voyages autour de l'océan Indien, le but de ce blog est de vous faire découvrir la variété de la faune et de la flore. Ces photos ne sont pas toutes« techniquement » parfaites, mais je m’attache d’abord à saisir l’opportunité et l’instantané. La diversité extraordinaire de la nature mahoraise est un vrai régal pour les yeux, alors bon visionnage !
  • Recommander ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Recommander

Cliquez ici pour recommander ce blog

Recherche

Calendrier

Février 2009
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28  
<< < > >>

Créer un Blog

Images Aléatoires

Dimanche 11 mai 2008

Sous famille des tetraodontinae (poissons- globes, tétrodons, ballons), Le nom de tétraodontidés (du grec « à quatre dents ») fait référence à la denture, constituée de quatre dents soudées, configurées comme un bec d’oiseau. Leurs dimensions à l’age adulte, vont de 6 à 90 cm, pour des poids s’échelonnant de quelque grammes à 65Kg. museau court et émoussé comportant 2 paires de narines.


Ils possèdent l’étonnante faculté de faire gonfler leur corps en absorbant de l’eau. Ils bénéficient d’une autre arme défensive : une substance sécrétée par leurs tissus, principalement composée de tétrodoxine ; l’équivalent de 8-10 milligrammes peut entraîner la mort !

Bien qu’extrêmement toxique, le fugu, une spécialité japonaise à base de poisson de la famille des tétraodontidés, est considéré comme un met de choix dans ce pays.


Les poissons- globes possèdent un mode de locomotion particulier qui leur confère une maniabilité maximale sur un espace très restreint. Des mouvements hélicoïdaux animant les nageoires dorsale et anale assurent la propulsion, mais aussi des marches arrière ainsi que des rotations complètes sur place. Les pectorales, affectées à la direction, sont elles aussi constamment  en mouvement. La caudale, qui assume une fonction de gouverne, ne sert à la propulsion que dans des circonstances exceptionnelles : pour prendre la fuite.

Le nom familier de poisson-globe griffonné se rapporte aux coloris et motifs qu’arbore l’espèce, constitués de nombreuses lignes courbes et imbriqués et qui, avec un peu d’imagination, font penser à des graffitis, voire à des cartes

Description : adultes vers 65cm. Dominante de tons blancs, complétés de motifs à base de tirets, dont l’agencement les uns par rapport aux autres engendre un motif en forme de labyrinthe.

Espèce lagunaire et récif. Généralement depuis le voisinage de la surface et jusqu’à une trentaine de mètres de profondeur. Se nourrit de spongiaires, mollusques, crabes, algues ;  Présent dans l’Indo-Pacifique. Relativement courant à Mayotte.


Petite pose à la station de déparasitage!

Nettoyage en cours par un labre-barbier bicolore ; Ils examinent méticuleusement l’épiderme de leurs clients, à la recherche d’ectoparasites, sans coup férir jusqu’à l’intérieur de la gueule grande ouverte de clients, de façon à éliminer les parasites fixés sur les branchies, à l’origine d’insupportables douleurs. Le bénéfice étant réciproque, on parle de symbiose au vrai sens du terme !









par GILDAS publié dans : poissons divers
ajouter un commentaire commentaires (0)    recommander
Vendredi 13 juin 2008

Environ 300 espèces représentées aussi bien dans les mers froides que dans les eaux tropicales, ainsi qu’en eau douce.

La blennie de Midas ;

 

Très curieuse, elle « habite » généralement dans une cachette en forme de cavité ou elle se réfugie à la moindre alerte. Dans l’océan indien on la trouve sur le domaine récifal entre 0 et 30 m de profondeur.


Généralement de couleur jaune-orangé ou orange sombre (possibilité de gris et bleu foncé). Reconnaissable à leur stries bleu vif sur l’iris. Peut atteindre 13 cm de long à l’age adulte.

 

La Blennie nalolo ;


 

Environ 5 cm, Tête à tentacules supraoculaires court. Dominante beige à brun clair et taches réparties sur le corps. Se rencontre en mer rouge et région orientale de l’océan indien.

Cette espèce de blennie fréquente avec prédilection les colonies de Corail étoilé comme sur ces photos.

par GILDAS publié dans : poissons divers
ajouter un commentaire commentaires (0)    recommander
Mercredi 18 juin 2008

Famille des haemulidae (haemulinés)

 

Surnommés « grogneurs » car ils produisent des sons grâce à leurs dents (pharyngiennes)

D’une taille d’environ 60 à 90cm à l’age adulte


Répandu dans tout l’Océan Indien, Afrique oriental,  Pacifique occidental,…

Généralement solitaire ou en petits groupes mais se cache dans la journée pour sortir se nourrir la nuit. On peut les rencontrer sur les récifs externes et lagons, entre 2 et 50 m de fond.

 


Les juvéniles qui sont d’une taille inférieur à 15cm, adoptent une apparence radicalement distincte. Leur livrée est blanche ou crème tachetée de brun et de liseré jaune-orangé



par GILDAS publié dans : poissons divers
ajouter un commentaire commentaires (0)    recommander
Samedi 28 juin 2008

Poisson très répandu à Mayotte, dans le lagon et les passes.

Les Adultes sont solitaires ou en couples, on les trouve souvent en dessous de 15 m, mais ils peuvent évoluer entre 2 et 75 m de fond.

Ils se nourrissent essentiellement de planctons et ils ne sont pas trop peureux.

Les juvéniles font office de poisson nettoyeur.

par GILDAS publié dans : poissons divers
ajouter un commentaire commentaires (0)    recommander
Lundi 21 juillet 2008

Ordre des siluriformes

Facilement reconnaissables à leurs babillons (8 barbillons), les poissons-chats rayés (appelé aussi ; balibot rayé) sont dépourvus d’écailles et  ont un corps fuselé. Leur particularité  est aussi dans leur nageoire qui est constituée d’un repli de peau continu. Ils peuvent atteindre les 30 cm à l’age adulte et lorsqu’ils sont juvéniles, comme sur les photos ci-dessous, ils vivent en bancs concentrés à proximités de fonds sablonneux. L’adulte vit généralement en solitaire.

Attention aux  nageoires, elles sont dotés d’un rayon dentelé à la piqûre très douloureuse.

par GILDAS publié dans : poissons divers communauté : La nature nous surprend
ajouter un commentaire commentaires (0)    recommander
Lundi 28 juillet 2008

Arothron nigropuntatus

Très fréquemment répandu dans le lagon.

Appartient à l’ordre des poissons-coffres qui ont un mode de locomotion spécifique :

La propulsion est du aux ondulations des nageoires dorsale et anale, la caudale sert de dérive et donne la direction. Ils se déplacent comme un hélicoptère grâce aux mouvements hélicoïdaux de leurs nageoires.

Le nom, tétrodon vient du grec et  signifie « à quatre dents » d’où leur denture constituée de quatre dents soudées.

Cette famille de poisson est aussi appelée poisson ballon car ils possèdent la faculté de faire gonfler leurs corps en emmagasinant de l’eau.

30 cm à l’age adulte.

 




par GILDAS publié dans : poissons divers communauté : le monde du dessous
ajouter un commentaire commentaires (0)    recommander
Jeudi 31 juillet 2008

Autrement nommé ; Baliste à tête jaune, baliste à moustache (Chikantra, Dangoze en Mahorais)

 

Peut atteindre les 75 cm. L’espèce évolue sur les fonds sableux à proximité des récifs de coraux, entre la surface et  40 m de fond.

Ils font des nids en formes de cratères entourés de débris de coraux (dès fois, d’un mètre de diamètre !) sur les fonds et les défendent avec fermeté. Le territoire du nid s’étend du fond à la surface. Pendant cette saison de reproduction, ils attaquent tout ce qui pénètre dans leur territoire, et n’hésitent pas à foncer sur les plongeurs pour les mordrent ! Violents, ils sont capables d’engager la poursuite sur une longue distance !

 

La bouche est assez petite mais elle est munie de dents robustes qui peuvent infliger de graves blessures. Hors période de reproduction, le baliste n’est pas spécialement dangereux.

 

Se nourrit principalement d’oursins, de coraux, de crabes,…

L’espèce est très répandue dans le lagon de Mayotte.

par GILDAS publié dans : poissons divers
ajouter un commentaire commentaires (0)    recommander
Mardi 26 août 2008

Cette espèce est la seule des vertébrés, qui ait évolué vers un mode de vie « sédentaire »

 

Ce mode de vie unique sur des fonds sableux peut concentrer des colonies de plus de 5000 individus et occuper des surfaces de plusieurs centaines de m2.

 

Chaque hétérocongre vit seul dans un fourreau sableux. Le corps est ployé en forme de point d’interrogation et émerge au ¾, la tête est dirigée à contre courant. Ils happent le plancton en suspension dans le courant.

Selon les espèces la taille peut atteindre 30 à 100 cm.

A l’approche du plongeur les hétérocongres se replient intégralement dans leurs fourreaux puis ressortent en laissant toujours une marge de sécurité de 3 ou 4 mètres.
 

par GILDAS publié dans : poissons divers communauté : le monde du dessous
ajouter un commentaire commentaires (1)    recommander
Lundi 8 septembre 2008
Chaetodon lunula (chétodon à raies rouges ou poisson "raton laveur"
-----------
Chaetodon lunula et Heniochus intermedius (poisson cocher de la mer rouge)
par GILDAS publié dans : poissons divers communauté : Mayotte le confetti
ajouter un commentaire commentaires (0)    recommander
Mardi 9 septembre 2008
Poisson ballon à taches blanches (Arothron hispidus)

-----------------
Poisson papillon à 3 bandes (Chaetodon trifasciatus)
---------------------
Vieille de corail (Cephalopholis miniata)
------------------
Caudène, vieille à queue de lyre (bodianus anthioides)

par GILDAS publié dans : poissons divers communauté : le monde du dessous
ajouter un commentaire commentaires (0)    recommander
Blog : Sport sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus